Le Calendrier Celtique, le signe de l'arbre.

Il Est de type luni-solaire. Un cycle de cinq années solaires est divisé en 62 lunaisons. Une année celtique équivaut à douze lunaisons, sauf la troisième et la cinquième qui en comptent treize pour équilibrer les cycles. Le décompte calendaire commence à l'équinoxe d'automne, moment de la pleine lune, par un mois intercalaire de 30 jours, Quimon, suivi du mois de Samon qui compte aussi 30 jours. Au cours de ce mois de Samon, le dernier quartier de lune donne la date du début de la Samhain, fête de trois jours qui marque la fin de la saison claire et l'entrée dans la saison sombre. La fin de la Samhain marque l'entrée dans une nouvelle année.

Pour le celtes, la journée commence à la tombée de la nuit. Ils ne tiennent pas de décompte hebdomadaire (ni semaine, ni dimanche !). Les mois sont divisés en deux périodes : la première, claire, qui débute au premier quartier de la lune et compte toujours quinze jours ; la seconde, sombre, qui débute au dernier quartier de la lune et compte quatorze ou quinze jours selon la durée du mois. L'année elle-même se décompose en deux périodes : la saison sombre, qui commence avec la nouvelle année après la fête de la Samhain ; la saison claire qui commence après la fête de Belteine.
Dans la calendrier gaulois, les six mois de la saison sombre sont Samon, Duman, Riuros, Anagant, Ogroniv et Cutios, auxquels s'ajoute la troisième année le mois intercalaire Ciallos. Les six mois de la saison claire sont Giamon, Simivison, Equos, Elembius, Edrin et Cantlos, auxquels s'ajoute la cinquième année le mois intercalaire Quimon.

Ces quelques explications permettent de comprendre que les dates des fêtes celtiques, calculées selon un cycle lunaire, ne peuvent pas coïncider avec les dates de notre calendrier grégorien, calculé selon un cycle solaire annuel. Ainsi, pour les celtes, la Samhain n'a pas lieu le 31 octobre, mais à une date, oscillante selon la position de la lune, entre le 15 octobre et le 20 novembre de notre calendrier grégorien. Il en va de même pour les autres fêtes celtiques.

Ainsi, Imbolc, qui marque le milieu de la saison sombre, se fête à minuit le jour de la nouvelle lune d'Anagant ;
Belteine, qui marque l'entrée dans la saison claire, au matin du jour de la nouvelle lune de Giamon ;
Lugnasad, qui marque le milieu de la saison claire, à midi le jour de la pleine lune d'Elembius ;
et Samhain, qui marque l'entrée dans la saison sombre et la nouvelle année, à la tombée de la nuit du dernier quartier de lune de Samon.

Enfin, signalons que la datation qui nous aurait fait entrer en 4375 de l'ère celtique le 8 novembre 2001 du calendrier grégorien, correspond à une tradition de comptage en vigueur dans plusieurs mouvements 'druidiques'. Des calculs astronomiques, semblent la valider. Nous ne la proposons que par convention de style.

Je vous conseil de lire le livre de Michaël Vescoli, Calendrier Celtique, le signe de l'arbre édition Actes sud.

Le chêne le 21-03   L'olivier le 23-09
     
du 22 au 31-03 Le noisetier du 24-09 au 03-10
du 01 au 10-04 Le sorbier du 04 au 13-10
du 11 au 20-04 L'érable du 14 au 23-10
du 21 au 30-04 Le noyer du 24-10 au 11-11
du 01 au 14-05 Le peuplier  
du 15 au 24-05 Le Châtaigner du 12 au 21-11
du 25-05 au 03-06 Le frêne du 22-11 au 01-12
du 04 au 13-06 Le charme du 02 au 11-12
du 14 au 23-06 Le figuier du 12 au 21-12
     
Le bouleau le 24-06   Le hêtre le 22-12
     
du 25-06 au 04-07 Le pommier du 23-12 au 01-01
du 05 au 14-07 Le sapin du 02 au 11-01
du 15 au 25-07 L'orme du 12 au 24-01
du 26-07 au 04-08 Le cyprès du 25-01 au 03-02
du 05 au 13-08 Le peuplier du 04 au 08-02
du 14 au 23-08 Le cèdre du 09 au 18-02
du 24-08 au 02-09 Le pin du 19 au 29-02
du 03 au 12-09 Le saule du 01 au 10-03
du 13 au 22-09 Le tilleul du 11 au 20-03

Trouvez votre signe et venez découvrire ça signification dans la rubrique suivante.
Copyright © Cellefleuille...Au Bord des Continents ... Veuillez respecter mon travail, merci !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site