¤ Mythologie Celte

Mythologie Celte

 

Selon la Mythologie celte, l’au-delà est un domaine mystérieux qui ne connaît ni la mort, ni le travail, ni l’hiver.

L’au-delà est peuplé de Dieux, d’esprits et d’Etres à l’éternelle jeunesse. Les Gallois appellent ce pays ANNWN.

C’est dans l’ANNWN, que se trouvent le chaudron de la Résurrection et le chaudron de l’abondance.

Le chaudron de la résurrection rend la vie aux guerriers morts et le chaudron de l’abondance fournit la substance qui rendra éternels ceux qui en consomment.

Pour les Gallois et les Irlandais, l’ANNWN, l’au-delà, est doté de la même réalité que le monde matériel.

Quelques pratiques magiques suffisent donc pour basculer de l’un à l’autre.

Toujours selon la Mythologie Celte, les Thuata de Dänann, tribus vouées à la Déesse Dana, accoururent des Îles du Nord du Monde pour envahir l’Irlande.

Ils livrèrent bataille aux Fomoires (Dieux-démons, borgnes, et dotés d’un seul membre.). Ceux-ci furent contraints de se réfugier dans les profondeurs : lacs, gouffres, puits.

Les Thuata de Dänann vivaient dans le monde d’En-Bas, un univers parallèle, qu’ils nommaient SI (la paix) ou encore TI NA NOG (la terre des jeunes). De là, ils aidaient les humains à s’épanouir…

A un Druide venu les consulter, ils donnèrent quatre talismans magiques :

-Le chaudron de Dagda, qui rassasie indéfiniment ceux qui y goûtent.

-La lance de Lug, qui tue même si elle ne fait que frôler l’ennemi.

-L’épée de Nuada, qui rend invincible celui qui la détient.

-La pierre de Fàl, qui par son " cri ", confirme la royauté de quiconque y pose les pieds…

les principaux personnages du mythe .

Le personnage principal : la grande déesse-mère..Elle épouse le dieu du ciel, Taranis, qui a des chiens redoutables. Esus est devenu, à la fin de l’hiver, l’amant de la déesse-mère. Cette dernière a quitté Taranis et ses chiens redoutables pour rejoindre Esus sous la terre.


Esus, le dieu de la terre, apparaît, suivant les saisons :
- tantôt sous une forme humaine et sous le nom d’Esus, il est alors le dieu de la végétation et l’époux printanier de la déesse-mère
- tantôt sous la forme d’un monstre hybride, moitié homme moitié cerf, Cernunnos, il est alors le dieu des enfers, des morts et de la richesse (on peut faire ici une certaine analogie avec le mythe grec de Déméter, Koré et Hadès).


Encouragé et soutenu par la déesse-mère, le compagnon et protecteur d’Esus, le héros Smertrius, qui a été assimilé à l’Hercule romain, tue le molosse de Taranis (suivant un mythe qui rappelle le triomphe d’Héraclès sur le lion de Némée ou sur Cerbère).


Pour se venger, le dieu du ciel Taranis envoie un autre chien contre la déesse-mère et la transforme, elle et ses deux acolytes, en trois grues.


Les trois grues retrouvent la forme humaine grâce à Hercule-Smertrius qui sacrifie, pour assurer leur nouvelle métamorphose, les trois taureaux divins découverts par les Dioscures avec l’assistance d’Apollon.


Smertrius permet également à Cernunnos, par le sacrifice d’un cerf, de revenir sous la forme humaine afin de retrouver la déesse-mère et de l’épouser.

 

Copyright © Cellefleuille...Au Bord des Continents ... Veuillez respecter mon travail, merci !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site